Categories
2008 Artistes

A l’affiche 2008 : SarkofuNck

sarkofuNck
Formé début 2007, SarkofuNck regroupe Christophe (basse), David (guitare solo), JF (guitare rythmique) et Max (batterie). Autodidactes et d’influences diverses et variées, les protagonistes tentent de convoiter des sonorités blues-funk bien huilées, alternant reprises et compos. Ce sera leur premier concert au Festival Parmi Nous.

Categories
2008 Artistes

A l’affiche 2008 : Sally

SallySally débute très jeune en chantant Tip Toe through the Tulips with Me alors qu’elle faisait la vaisselle avec ses sœurs et sa mère. Elle fait sa première apparition sur scène dans une comédie musicale à Felixstowe. S’ensuit une formation musicale poussée avec son hautbois et sa voix dans de nombreuses formations (orchestres et chœurs). Au Brésil, dans la seconde moitié des années 80, elle reprend ses études musicales et chante en soliste le répertoire lyrique ainsi que de la musique de chambre, elle suit, en particulier l’enseignement de la cantatrice Martha Herr. Soliste avec la chorale et l’ensemble vocale du Conservatoire de Sèvres, elle donne régulièrement des récitals de lieder, mélodies et chansons du 20ème siècle.

Categories
2008 Artistes

A l’affiche 2008 : Nick Branwell

Nick's pic

Dans les années 70 à 80, Nick Branwell a joué de la guitare dans des groupes variés, oubliés depuis des lustres et qui portaient des noms farfelus. A l’époque, il fit quelques enregistrements et énormément de concerts. Quand il commença à perdre ces cheveux, en 1990, il décida d’être réaliste et débuta une carrière en tant que jardinier. Cependant, en 2000, il repiqua à la musique et amorça de nouvelles performances en tant que compositeur-interprète. Il a sorti deux albums : This is the Life en 2000 et 50,000 Troubadours en 2006.

Categories
2007 Artistes

A l’affiche 2007 : Les Noyés du Canal

Disciple de Pierre Boulez et de Bob Marley, David Charlot a étudié le djembé au Conservatoire National Supérieur d’Ecouen. Par un dimanche de désœuvrement, sur les berges du Canal de l’Ourcq, il s’essayait à une interprétation toute personnelle des Gymnopédies sur son instrument de prédilection made in Burkina. Ébouriffés par son interprétation, nombre de passants qui flânaient par là tombèrent à la renverse dans le canal. Parmi eux, Laurence et Martin. C’est de cette rencontre, de ce souffle, que dis-je de cette déflagration, qu’un groupe est né.

Noyes du Canal